Amour 1

Amour 1

 

Cette nuit, j’ai entendu ta voix dans mon rêve.

C’était un beau discours qui s’écoulait sans trêve.

Je t’écoutais parler avec accent d’amour

Mais mon noir empêcha mes mots d’être alentour

De ton cœur épuisé, je ne puis te répondre.

Je  te voyais vêtue d’une malheureuse ombre.

 

J’ai entendu ton pas sur mon âme corridor.

Tu allais et venais  comme mes vieux remords.

Et quand tu disparais mes démons apparaissent

De leur caveau maudit d’autres noirceurs renaissent

Ajoutant des laideurs aux répugnants malheurs

Qui ont fauché d’un coup  les tiges de mes fleurs.

 

Je demeurais muet, prisonnier d’un silence 

Dans mon Guantanamo si sombre, si immense.

Je n’avais pas rêvé, c’était un cauchemar !

Mon sommeil  vif ouvrait ses larges boulevards

Où tu traînais distraite ô charmante passante

Dans la folie du soir ô ma princesse errante !

 Abdel

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site