Apaisement

 

Le 23 avril 2013

 

Apaisement

 

L’ange aurait  eu raison de l’ignoble démon

Oh quel apaisement respirent  mes poumons

Après ce vieux conflit qui me déchirait l’âme !

Et tout finirait bien et tout aurait un charme.

 

Les amours égarés retrouvent mon chemin

Et mon chaos troublant range mes lendemains

Pour que je puisse enfin continuer l’histoire

Ambiguë de ma vie et fuir tant de déboires.

 

Mon champ  fleurit déjà  fustigeant les saisons

Qui m’ont lésé longtemps et usé ma raison.

Et voici ma Leila qui m’est restée fidèle.

Et voici mon Lilas, mon cœur nu en modèle.

 

Oh quel apaisement venu tout  droit du ciel 

Apportant à mon sec un sentiment pluriel !

Tu me dirais : l’amour ;  je n’en sais rien ma belle,

En tous les cas je crois en cette aube nouvelle.

 

Elle nous appartient, c’est le printemps des vers.

L’ange aurait triomphé, là-haut dans l’univers.

Satan courbe l’échine aux raclées incessantes.

N’entends-tu pas ses cris, sa plainte ahurissante ?

 

Abdel

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site