C'était juste un parcours

imagescard2lue.jpg 

 

C’était juste un parcours

 

Un jour je partirai comme un oiseau migrant

Vers le paradis bleu  des âmes vagabondes

Ivre de votre amour, de vos mots apaisants

Je m’envolerai loin, voguer vers d’autres mondes

 

On ne connait pas l’heure où viendra la faucheuse

Il faut se résigner à s’en aller un jour

La mort n’est pas toujours une surprise heureuse

Pour ceux qui restent là à compter à rebours

 

Dites-vous que ma vie a été bien remplie

Aujourd’hui je m’en vais sans la moindre rancœur

Goûtant la plénitude de la tâche accomplie

J’ai connu grâce à vous la joie et le bonheur

 

Surtout ne pleurez pas le départ  et l’absence

Gardez-moi seulement un petit coin de cœur

Où je viendrai souvent révéler ma présence

Dans les instants de doute effacer toutes peurs

 

Ces mots ne sont pas tristes, ce n’est pas un adieu

Je prends le train du ciel comme on part en vacances

Une étoile de plus brillera dans les cieux

Plus jamais mon esprit ne connaîtra l’errance

 

Si je n’ai pas bien su vous montrer ma tendresse

Je vous écris ces vers, gage de mon amour

Ayez  la tête haute, vivez dans l’allégresse

Il n’y a pas de fin, c’était juste un parcours !

 Bernadette

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site