Des jours et des jours.

Des jours et des jours.

 

Il est des jours riants nés comme d’un éclat

Illuminant l’esprit, le cœur, l’âme  et le pas

Où tout semble joyeux,  et moi, je me promène

Un peu dans ma pensée, un peu dans mon domaine.

 

J’y rencontre des fous, parfois des troubadours

Musant  par-ci, par-là, dans un ivre parcours.

Ils récoltent des vers pour étoffer leurs rimes,

Espérant des poèmes aux floraisons sublimes.

 

Il est des jours si bleus qu’on dirait des azurs 

D’où l’âme volatile aspire un souffle  pur

Où l’horizon lointain de nous s’approche et s’ouvre

Qu’on croit en l’avenir aux secrets qui se découvrent.

 

Sa brume se dissipe en d’éparses vapeurs

Qui montent vers le ciel, qui gagnent les hauteurs

Formant avec lenteur un nuage imbécile.

Un jour naîtra demain, sera-t-il indocile ?

 

Hélas, il est des jours nés comme d’un enfer

Des matins étranglés qui nous laissent peu d’air

Où tout semble brumeux, et moi, je me ballade

Toujours dans ma pensée  aigre, sombre, maussade.

 Abdel

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×