Enfin toucher le ciel

Enfin toucher le ciel

 

 Aux charmes du printemps s’envole ma grisaille

Dans le clair du matin quand mon humeur déraille

Etrange  changement !

S’éveiller à l’aurore aux cris de la mésange

Être femme à nouveau sous les atours d’un ange

Heureux revirement !

 

 Chassons de nos esprits toutes nos peurs  débiles

D’être à jamais déçus par des craintes hostiles

Divin soulagement !

La porte du passé derrière nous se referme

Une rose  a éclos au cœur de nos fantasmes.

Tendre fleurissement !

 

L e temps a inventé pour nous d’autres romances

Leurs mots ont aboli nos maux et nos  souffrances

Ah quel apaisement !

Brillera pour toujours une étoile immortelle

Au firmament nimbé de lueurs irréelles.

Sublime avènement !

 

Les fadeurs effacées, aube d’une autre vie

Sans le moindre remords  nous gavent de folies

Bel accomplissement !

Succomber à nos sens, oublier d’être sages

Dans un moment d’ivresse oser l’alunissage.

Au diable nos tourments !

 

Bernadette

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site