Je souffre d'un amour

 

Je souffre d’un amour…

 

 

 

Quand je lis dans tes yeux les mots que tu me tais,

 

Se nichent  dans mon cœur comme autant de baisers,

 

Des myriades  d’étoiles inondant ton regard,

 

Alimentant la flamme, enchantant mes égards.

 

 

 

Tu m’écris des poèmes dignes d’une déesse.

 

Ta plume à la douceur d’un air de violon.

 

Je me laisse bercer, tu mets  mon cœur en liesse,

 

Y créant par tes rimes de joyeux tourbillons.

 

 

 

Avant que sonne l’heure annonçant mon départ,

 

Avec toi, je veux faire un dernier tour de piste.

 

Et t’entendre chanter quand la mort nous sépare,

 

L’amour en doux sonnets, surtout ne sois pas triste.

 

 

 

Je souffre d’un amour qui jamais ne se lasse.

 

Un amour clair et pur  comme un beau diamant.

 

Je souffre d’un amour qui me remplit de grâce.

 

Je franchirais les mers, pour toi, mon tendre amant.

 

Bernadette

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site