Je t'offrirai un coquelicot

 

 

imagescahog8ng.jpg

 

 

 

Je t’offrirai un coquelicot

 

 

Pour te combler de joie, ma Dame

Je t’offrirai la fleur des champs

Qui croît sans soins mais avec charme

Aux goûts des rimes, aux goûts des chants.

 

Mon cœur fleuri en aurait une

Avril finit,  toi, tu l’attends.

C’est aujourd’hui sans faute aucune

Qu’Il te la cueille et te la tend.

 

Voilà son choix, c’est une gerbe

Tachée de sang  coquelicot,

Amour confus, amour en herbe,

Vivant  en nous comme un écho.

 

Mais ne meurs pas pousse écarlate,

Fragile, frêle et sans ardeur.

Ne t’en va pas avant la date

Aux floraisons des âmes sœurs.

 

Coquelicot,  tu nous envoûtes

Et tu ravis les gais passants

Indique-nous ta folle route

Pour fuir ce flou si angoissant.

 

Coquelicot de nos blessures

Ton rouge est las. Bénédiction

A l’âme bleue qui se fissure

Sous le boutoir de nos passions

 

Coquelicot, tu es l’amour

Tant recherché par notre ivresse

De vivre enfin aux alentours

De vrais printemps loin des tristesses

 

Les marguerites et renoncules,

 Te considèrent avec dédain.

Figées sur leur pédoncule,

Se faneront dans leur chagrin.

 

Bernadette et Abdel

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site