L'amour

L’amour !

 

 L’amour s’est installé par un matin hagard.

Dans mon cœur assoiffé d’une suave étreinte.

Il est venu vers moi bousculant les remparts,

D’une vie à pleurer, redoutable complainte.

 

On croit bien trop souvent avoir déjà aimé.

On pense tout connaître, avoir tout ressenti.

Mais quand le grand, le vrai, nous laisse désarmés

La vie devient d’un coup un joyeux  paradis.

 

L’amour nous prend aux trippes, nous chavire les sens.

On devient le pantin de ce grand sentiment.

Heureux ou malheureux, malgré tout on l’encense

On se plie de plein gré à ses commandements.

 

Quand il se fait fugueur, ça nous  ronge l’esprit.

Quand il revient enfin, notre âme est à la fête.

On oublie nos chagrins, nos émois, nos soucis,

Une nouvelle ardeur nous fait tourner la tête.

 

La flamme est ranimée, elle se mue en enfer

Et vient éperonner notre brin  de folie.

Rien ne nous fait plus peur, il faut se laisser faire

Pour être dans tes bras, je donnerais sa vie.

 

Bernadette

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site