Là-bas

Là-bas…

 

Ici rien n’a changé, il fait froid  sous abri

Mon cœur comme une pierre est triste et solitaire

Le printemps fait la moue, tandis que mon esprit

S’envole vers ces cieux où tu ne souris guère.

 

Je voudrais près de toi créer une atmosphère

Te rendre le moral, chasser ton désarroi

Oublier pour un temps la vie et ses misères

Te bercer de mots doux, être tout près de toi.

 

Me charmer de tes vers, faire s’enfuir  tes peurs

Ne plus penser à rien qui ne serait pas nous

Allumer dans tes yeux une ombre de bonheur

Vivre l’instant présent en nous moquant de tout.

 

Murmurer des refrains sur des airs andalous

Te regarder dormir quand chante le muezzin

T’emmener en voyage où tout est clair et doux

En attendant l’automne faire un bout de chemin.

 

Mais voudras-tu encore de ma douce folie

De mon âge avancé sans espoir de retour ?

Regarde notre étoile, elle est source de vie

Pour deux poètes fous, symbole de toujours.

 

Et là, quand je t’écris, un timide soleil

Vient darder ses rayons sur mon âme en détresse

Me disant rêve encore au pays des merveilles

Là-bas  t’attend un cœur dont tu es la déesse.

 

Bernadette

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site