Au soleil du matin

 

 

Imagesiw2mq1dv

 

 

Au soleil du matin

 

Reprends ta plume, poète, l’heure bénie a sonné

Où tu reviens vers moi me baigner de tes mots

Pour mieux sécher les larmes d’un cœur assassiné

Par la trop longue absence d’un départ en solo.

 

Tu randonnes toujours dans un coin de ma tête

Pas une heure ne passe sans que je pense à toi

Quand je pouvais dire « nous » toujours régnait la fête

Puis tu t’en es allé me laissant en émoi.

 

Mes pensées vagabondent de Chlef à Ghardaïa

Sans trop savoir pourquoi, je poursuis le chemin

D’un rêve abandonné vers un autre là-bas

Dans le grand Sahara au soleil du matin.

 

Pour toi des balivernes, pour moi le nirvana

Je n’ai rien oublié des jours fastes où nos plumes

Se mêlaient de plaisir en recherchant le ‘La’

D’une douce musique à nos rimes nocturnes.

 

C’était ma nourriture, mon ivresse, mon espoir

Jamais je n’oublierai ces heures si charmantes

Où tu vennais d’un mot toujours combler mes soirs

Me gaver de bonheur, me faire sentir vivante.

 

Bernadette

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×