Pourquoi la solitude ?

Pourquoi la solitude ?

 

Dans les moments de doutes,

De tourments, de tristesse,

De regrets et d’angoisse

Les serres de la solitude nous lacèrent, nous déchirent, nous dévastent.

 

Pourquoi vouloir être entouré, respecté, estimé,  soutenu ?

Peut-on  exiger des autres

Ce que l’on n’a pas donné ?

Faudrait-il, ainsi, faussement  penser, croire, raisonner ?

 

On la prône parfois cette  sombre  solitude.

Qui semble incarner un havre de liberté, de quiétude, de paix, de sérénité.

Naïfs, sûrs de nous, on l’épouse sans craintes.

Mais, n’est-elle pas égoïsme, n’est-elle pas vanité ?

 

Aucun partage, aucun marivaudage ! Ne serait-elle pas que pur naufrage ?

On devient esclave d’une noire pensée.

C’est l’exil forcé, c’est le silence parfait.

Des tentacules géants nous enserrent fortement,

Comme une pieuvre immonde, titanesque.

 

Et pourtant, malgré tout, malgré nous,

Il faut vivre son sort, sa destinée à deux,

Tant qu’il y a des moineaux, des fleurs, des étoiles

 Et, la poésie dans le joyeux sourire des enfants.

Ô combien ces beautés versifient la vie !!!

 

Il suffirait  de jeter ses œillères aux orties,

 De s’accepter, de savourer, de tolérer.

Puis sans soucis, sans raisons, tous ensembles,

 Sinon à deux, composer :

Pour aimer,  aimer, aimer,  et fuir les solitudes !

 

Bernadette

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site