Terrible destin

 

 

imagescag1x30c-1.jpg

 

 

Terrible destin

 

Dans les ruches et les fourmilières

Renait la vie au gai printemps

 Et chez les abeilles ouvrières

Se prépare l’événement.

 

Tous les prétendants de la reine

S’agitent pour le vol nuptial

Ils se disent : on a de la veine

C’est bientôt le moment crucial.

 

L’insecte,  le regard fripon

Brillant de toutes ses facettes

Les entraine dans son sillon

Pour s’offrir quelques galipettes.

 

Les gros  velus sont à la fête

Ils trémoussent du popotin

Ils ont le goût de la conquête

C’est bientôt l’heure du festin.

 

Ils ne savent pas les ignares

Que la belle affute son dard

Car elle a des instincts barbares

Pour éliminer les bâtards.

 

Mais toutes les choses ont un prix

Repue d’amour et de sève

Solitaire, elle rejoint son nid

Il ne lui reste que ses rêves.

 

Elle passera sa vie à pondre

Pour renouveler les essaims

Des ouvrières, sans se morfondre

Etre reine, terrible destin !

 

Bernadette

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×