Un amour satanique

Un amour satanique.

 

Ma rime  ne vient pas, ô poème rebelle,

Enfante quelques mots dans mon  bouquet de fleurs 

Pour que je puisse enfin accéder aux  nouvelles,

Nos  nouvelles du soir, les vérités du cœur !

 

Elle m’attend, je sais, malgré ma folle absence,

Errant dans ma pensée, errant dans mon désert

Où mon pas égaré s’est vêtu  de silence.

Improvise une clef ouvrant un nouvel air !

 

J’aime d’un fol élan électriser son âme,

Lui figer un sourire aussi gai qu’un matin,

Refleurir son visage en lui rendant son charme

Et faire éclore un rêve enrobé de satin

 

Dans sa nuit éveillée et pleine d’indulgence

Par folie ou raison, pourquoi pas par amour.

Ma Dame, c’est trop fort, tout en toi est clémence !

Je ne suis qu’un rêveur, un flâneur troubadour.

 

Un destin nous unit  et perçoit nos arthroses.

Il archive nos jours dans le carnet des oublis.

Quand Satan daignera nous tendre quelques roses

Crois-moi bien, c’est la fin, c’est la mort, c’est la lie !

 

Abdel

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site