Une reine sans roi

Une reine sans roi…

 

J’ai l‘esprit fatigué, tous mes mots s’entrechoquent.

Dans ma tête en fusion, sans trop savoir comment,

Se mêlent rimes et vers, dans un ordre baroque.

Je programme sans fin de grands chambardements.

 

Et pendant ce temps-là, mes désirs se promènent

Vers d’autres horizons, vers d’autres continents,

D’où mon âme bancale  extrait  son oxygène

Pour vivre intensément  le reste de ses ans.

 

L’ange ne revient plus s’infiltrer dans mes rêves,

Me conter tendrement ses douces qasidas

Où tu étais souvent installé sur la grève

D’une  apaisante mer que mon cœur aborda.

 

Tu vois, Amour, ce jour est différent des autres

Il me rend songeuse, éprise et en émois

Je vis ton absence comme un dieu sans apôtres,

Une reine sans trône, une reine sans roi.

 

La vie est ainsi faite et nourrit nos faiblesses

Arrogante, insolente en nous narguant parfois

Il faut au temps présent conjuguer l’allégresse

Et puis se ressourcer tout en gardant la foi.

 

Être  heureux,  se gaver tant qu’on peut de folies

Conserver dans nos cœurs des vers bohémiens

Faire une ode au bonheur, attendre l’embellie

Et vivre nos passions sans laisser rien de rien !

 Bernadette

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site