Popol au bain

Popol au bain

  Juste un pied pour tester la bonne température

 Puis l’autre qui enjambe le bord de la baignoire

Et te voilà debout, tout nu, c’est plus facile

Pour essayer à l’aise ton nouveau bain à bulles

De petites vaguelettes frémissent à la surface

De l’eau chaude et bleue à l’odeur de gingembre

Quand voilà que se forme petit à petit la mousse

Dans laquelle tu te plonges heureux, épanoui

Popol est enchanté de faire enfin trempette

Après une longue journée où il était coincé

Dans un calebar moulant serré dans ton falzar 

Mais qu’est-ce donc que cela, pense-t-il en émoi

On dirait que l’eau bouge ou que la baignoire vibre

Tiens, je ne connais pas cette douce sensation

Ca chatouille, ça remue, ça me donne des frissons

Son maître s’est endormi d’une douce langueur

Faisant fi des désirs d’un Popol en folie

Qui lutte avec ardeur contre le poids de l’eau

Pour vite se redresser et goûter pour de bon

A ce bain tiède et doux qui charme et émoustille

Toutes les zones érogènes de son anatomie 

Le maître de Popol remue d’un coup les bras

Attrapant à deux mains le tube long et rigide

Qui joue les périscopes à la surface de l’eau

C’est à ce moment là que venue de nulle part

On entend une voix sourde et aquatique

Qui crie bordel de Dieu ! Lâche un peu mon tuba

Si tu ne laisses pas sortir l’air du tuyau

Popol va éclater, et puis moi,,.. étouffer. 

Au secours !!!!!!! 

Bernadette

                   

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×