Angoisse métaphysique

 

ANGOISSE METAPHYSIQUE

A peine mes yeux ouverts
Que j'affronte cet inconnu brutal
Et découvre des êtres
Pour ma première fois

Suis-je tombé du ciel
Ou d'une mystérieuse étoile
Et ces yeux qui me regardent
Et ces sourires des hommes vagues
Et ce monde qui m'entoure
Qu'on m'explique qu'on m'éclaire
Je sors à peine d'un trou noir

J'assemble quelques débris
De mon relief mémorial
O comme c'est angoissant !
Je ne conçois que du vide
Quelques formes presque
Des choses vacillantes
Des silhouettes noires

Ces choses vaporeuses
Vivent quelques secondes
Pleines d'oubli que d'oubli
Et pourtant je suis
Je dois avoir été
Sur un quelconque rivage
Et ne me souviens plus

Abdel

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site