Depuis la noire épaisseur

DEPUIS LA NOIRE EPAISSEUR.

J'ai eu un rêve. Quel mystère !
Dans la noire épaisseur
De mes années stratifiées
En couches charbonneuses,
Au fond de la mine
De ma vague mémoire,
Il m'a semblé entrevoir
entre deux strates amères,
Un sentier lumineux,
Une garniture d'étoiles.

C'était une lumière éparse,
Peu après le crépuscule,
De mon soleil agonisant,
Au commencement du noir.

C'était un espoir, une promesse,
Entre deux strates de l'histoire.
A croire ma rêverie ce soir,
Ma vie prenait un virage,
Une ère nouvelle s'installe.
Mon désordre retrouve l'ordre.

Des ailes me manquaient terriblement.
C'était une vérité peut-être,
la seule, cette lueur tardive.
Un rêve conscient.
Un miracle naissant.

Abdel

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site