J'attends

J'attends quelqu'un ce soir


J'attends quelqu'un ce soir, une chère qu'on aime
Qui vient par courtoisie saluer la bohême
En passant par les champs, les bois et les vallées.
Fleurissons mes amis, nos mots et nos allées !

Elle arrive au coucher, quand le ciel se fait rose.
Musique est sa rime et caramel sa prose.
Illuminent la nuit mieux que nos lampadaires
Son charme sans égal et sa folle splendeur.


Elle vient de si loin car nos vers doux invitent
La poésie vient là où les poètes gîtent.
Et nos muses hélas en seraient fort jalouses
Une veillée où l'ode et la flûte s'épousent.

Nous chanterons la paix, nous chanterons l'amour.
En chœur avec la belle espérant son retour.
Un jour heureux, serein, lorsque nos vers mûrissent
Tout comme nos moissons et nos chants s'attendrissent.

Abdel

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site