le cent cinq

 

LE CENT CINQ

Inscrit sur le registre des partances,
il manqua à l'arrivée.
Son nom, d'une encre rouge souligné
relégué à la liste d'attente, il fut.
On fouina dans sa biographie.
Son dossier changea de tiroir,
puis traîna de bureau en bureau.
Il obtint matricule et cachot.
On l'appela le cent cinq désormais.
Condamné à perpétuité,
contre révolutionnaire suspecté,


danger potentiel classé,
pour ses écrits,
pour ses pensées.

Il purge sa lourde peine,
sans renoncer à la vie,
rêvant de liberté
et de poésie.
Le cent cinq,
mon ami chiffré.

 

Abdel

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site