les lumières de la ville

 

 

LES LUMIERES DE LA VILLE


L'hivers doux, une pluie fine,
tout est reluisant cette nuit.
Que les lumières m'attirent !
Moi, ce naufragé nocturne.
La foule déjà se fait rare.
La grande rue, la principale,
lentement redevient piétonne
et retrouve ses vertus citadines.

Derniers passants crasseux,
la tête pleine,le ventre creux,
mes frères les poètes ivrognes
ont-ils où dormir ce soir gai?
Un vrai problème municipal !

Les lumières de la ville
livrent tout leur secret,
les cercles et les rayons,
les recoins douteux,
les sombres alentours.
Ainsi je me retrouve
dans ma cité perdue
les soirs mélancoliques.

Le maire en personne, le vrai
L'autorité suprême autrefois,
ce vicieux cartographe né,
ce rescapé de l'alcool
inspecte en bénévole
tous les lieux clandestins.
Il livre sa ville
à tous les plaisirs
et toutes les fêtes

 

Abdel

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site