Les mains tendues

 

LES MAINS TENDUES

Chaque coin de rue
Des mains tendues
Des visages ternes
Des yeux éteints

Un mauvais signe
Une disette se dessine
Ce qu'elle peut donne
La générosité piétonne

Une famine se déclare
L'on ne connaît rien
Sur le pays profond
Elle n'est encore
Qu'aux premiers symptômes

Une misère s'exerce
Actionne ses étaux
Affûte ses griffes
Compte nos sous pauvres
Et nos jours.

Et de nouvelles mains tendues
Et de nouveaux coins de rues
Et de nouveaux visages ternes
Sur une nappe de pétrole.

Abdel

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site