Ma gargote

 

 

MA GARGOTE

Après maintes débâcles
Sous de pâles horizons
J’ai fui tous mes obstacles
Et cédé ma vaste maison.

J’ai élu comme retraite
Alors une gargote modeste
Sur la petite avenue
Un seul plat au menu.

A l’œuvre, une vive jeunesse
Imprégnant d’une allégresse
Ces moments de tourmente.
Nuit noire, toujours ouverte.

Elle me servait de refuge
Moi, rescapé d’un déluge,
Me nourrissais de son pain
Me saoulais de son vin.

Parfois une fée, parfois une belle
Pénétrait notre curieuse bonhomie
Y ajoutant un peu de sel
Pour rompre la monotonie.

Et mes clients ! Des nébuleux poètes
Prenaient soupe et rêvassaient.
Plein le ventre, plein la tête
A leurs muses, ils pensaient.

           Abdel Kader Boucharba

4 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Commentaires (3)

1. Staafu 11/07/2007

Génial cher Abdel, c'est riche, riche, riche...

Amitiés

2. lorette 01/01/2007

Une gargote qui résume la vie...j'aime beaucoup le dernier quatrain; merci Abdel

3. Ericive d'Aneries 07/12/2006

sympa ta gargote, j'vais y passer....
y aura Nadette ?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×