Miroir

Miroir

 

 

Il m’arrive souvent par un de ces moments
De fixer sans raison d’un regard, bêtement
Noyée dans un miroir une figure aride,
Docilement soumise à l’épreuve des rides.

Un vieil homme déjà, tanné comme du cuir
Par le soleil du sud, essayant de me fuir
De ses yeux imprécis emplis d’un curieux vide
Qui voudraient éviter ce face à face acide.

Un homme comme apeuré par les incertains jours,
Perdant les horizons d’un sinueux parcours.
Un homme qui voudrait assassiner son double
Ou briser le miroir pour apaiser son trouble.

Il nous arrive aussi d’échanger des clins d’œil,
Toute notre honte bue de franchir un seuil
De ce monde où la vie ne serait qu’un mensonge
Tissé sur les ruines d’un passé qui s’éponge.

 

 

Abdel.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×