Mon silence

 

 

 

 

 

 

 

Mon silence

 

 

Nuit blanche
Feuille blanche
Le coeur étanche
L'esprit se débranche
L'encre sèche.
Plus un mot !
Je ressens fort
La douleur de l'encrier.

Je rumine mon silence
Pour ne rien dire.
J'efface ma face,
Ma trace, ma place
Me dissous goutte à goutte
Dans une foule muette.

Je prépare un langage.
Et comme tout a changé
J’invente un alphabet.

Je prépare un discours
Fait de rage rouge
Pour parler un jour.

Un vague divague.
Je le sais, je me tais.
Seules les ombres le comprennent

 

Abdel.

 

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×