Narration poétique

Narration poétique

Pour commencer à créer votre page, cliquez ici et entrez

Narration poétique.
 
Je voyageais la nuit à bord de mon errance
A vrai dire, je fuyais le sourd hameau de glace
Où rien ne m’inspirait hormis un horizon
Tendre, bleu et lointain d’un cœur en floraison.
 
C’était un froid hiver et il faisait si sombre
Sur les sièges du bus se distinguaient des ombres
Et par moments, au gré d’un ange receveur,
S’éclairait l’intérieur d’une pâle lueur.
 
C’était le réveillon pour ces ombres fêtardes
Qui s’en allaient goûter aux orgies égrillardes
Et célébrer l’année d’orgasme et de folie
Me voyez-vous noceur, mon âge m’interdit.
 
Pour moi, c’était l’ennui farci d’une amertume,
Un peu de désamour, un peu chagrin de plume
Que je voulais dissoudre auprès d’une inconnue
Un vrai bout de sourire et c’est la bienvenue.
 
Le jour blanchit Oran et nos faces livides
Je voyais de gros yeux qui cherchaient l’homme avide
De femmes et de vins, véhicule roulant.
Seul, sans mots, dans mon coin, je défilais mes ans.
 
La dame, près de moi aurait compris ma peine
Nos regards se croisaient, elle avait l’air sereine
Prétextant son bagage à porter pas si loin
Je lui offris mes bras et mon cœur au besoin.
 
Au seuil de sa maison, elle me pria sans gêne
D’entrer et me servit l’amour en coupes pleines.
J’ai savouré l’instant de l’exquise liqueur
Bonne année me dit-elle avec un air moqueur.
 
Oui, bonne année, une année qui se meurt.
 
Abdel

votre texte

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×