Négation

Négation

 

 

Dans le noeud de ta langue
La morgue de ton silence
La cendre de tes yeux
L'écume de tes lèvres
Le marbre de ton visage
Les couloirs de ton coeur
Que des négations amères.
Que des verrouillages fermes.


Je t'ai proposé un chemin
Pour y exercer nos lenteurs
Un après midi perdu
Dans un rayon de paresse.
C’était négativement, hélas !

Tu entraves nos lendemains
Livrés aléatoirement au futur.
Tu dissous nos chances toutes,
Faussement, prématurément.

A chaque portion de vie,
A chaque soleil neuf
Que le bon dieu parfait,
Tes négations plurielles
Dressent des murailles
Comme une forteresse.
Rien ne passe !
Au moindre élan
Au moindre pas
Au moindre mot
Tu dis toujours : Non !

Péniblement, je laisse le temps faire.
Moi, je crois en l'amour foudre.
Toi, en l'amour temps.
Toute notre différence est là.

 

 

Abdel

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×