Quand mes mots

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Quand mes mots

 

 

Quand mes mots alourdis de chagrin et de rage

Ne savent retrouver le chemin de ma page

Et un silence amer leur ouvre ses caveaux

Je m’évade, ô Amie, le cœur en lambeaux.

 

Je ne veux partager la lourdeur de ma peine

Avec toi,  je sais que ta coupe est aussi pleine !

Mais peut-être que Demain teindra mes pâleurs

D’un azur pur, d’or et de sublimes couleurs.

 

Ma joie reviendra briser tous les silences

Ma joie reviendra élaguer mes errances

Mes mots s’éveilleront chargés d’un nouveau sens

Mes mots  s’embaumeront d’un nuage d’encens.

 

Mais hélas, il est là, ce démon qui m’oppresse

Il aigrit ma saveur, il gâte ma sagesse

De mes jours incertains, il fait d’horribles nuits

Et peuple mon parcours de langueurs et d’ennuis.

Abdel

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site