Retrouvailles

 

RETROUVAILLES

Blanchissent tes cheveux
et se creuse ton visage.
Il se fait des plis hideux.
Une barbe laiteuse
improvise ton âge.
Tu courbes sous la charge
des jours et des saisons.
Mais, tu gardes le sourire,
ce gai sourire,celui d'autrefois.

Viens-tu de quel mystère ?
Quel bon vent t'emmène ?
Sois la bienvenue chez nous,
dans notre sombre bohème.
Viens !  ravivons nos cendres
à l'aide d'un chêne séculaire.
Fêtons ici même, ce soir noir
la surprise, les retrouvailles
de deux vieux copains.
En voici deux vieilles bouteilles.

Mon frère le vagabond,
mon frère l'itinérant
y a-t-il vraiment des coins
où il fait bon de vivre
sur cette maudite terre?

J'aimerais tant savoir.
Où as-tu traîné tes pas,
mon frère le pèlerin
de la Mecque des libertés?

Abdel

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site