Une amie mystérieuse

 Une amie mystérieuse  

Une amie est venue me voir
Par mon couloir élargi le soir,
Par ma porte grand ouverte,
Par ma conciergerie absente,
Car je ne loge pas, je m'abrite.
 

Elle est d'un monde autre, l’amie.
Quelle audace ! Quelle extravagance !
Elle sentait le jasmin. Moi, l’encre.
J'ai lui offert une place. Elle, du silence.
Je n'ai pas compris sa présence.
Elle, ma longue absence.
Elle n'a pas compris mes écrits.
Moi, son silence
   

Tout le mystère était là, 
Dans cette visite improvisée.
Sait-elle l'amie, la fournaise,
Que mon coeur a pris feu
Dès sa première senteur franche ?
 
Etait-elle l'amie ? Etait-elle la pyromane ?
Etait-elle les deux ? Quelle braise !
Intrigue dans le sous-sol de l'âme !
 

Abdel     

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site