Câliner la vie

Câliner la vie

 

 Câliner la vie

 

 

La boîte reste muette dans le sens du partir

 

Le son revient en masse dans le sens du venir

 

Cela doit être un signe, le destin me prévient

 

Il voudrait de ma voix se faire le gardien

 

 

 

J’ai reconfiguré cette boîte maudite

 

Ce soir, tu entendras mes paroles confites

 

De douceur retenue, des larmes dans la voix

 

Mes caresses de mots, je les garde pour toi

 

 

 

Recommencer l’histoire où elle s’est arrêtée

 

De nos beaux souvenirs, rivière diamantée

 

Remonter le courant, plonger dans la tendresse

 

Des paroles, douceur miel, retrouver l’allégresse

 

 

 

Pouvoir enfin parler, sourire, se raconter

 

Après tout ce silence couleur d’éternité

 

Vivons  intensément les moments de partages

 

D’une gloire pareille à un alunissage

 

 

 

Si un jour on pouvait revivre l’aventure

 

On se tiendrait la main, on aurait fière allure

 

Le cœur en bandoulière, nous les poètes fous

 

Irions par les sentiers courir le guilledou

 

 

 

Heureux comme des enfants un matin de Noël

 

L’esprit plein de comptines, chansons en ritournelles

 

Nous irons droit devant, sans plus nous retourner

 

La vie nous appartient, on va  la câliner

Bernadette

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site