Divine

 

Divine

 

 

Oh ! Viens ici ma belle

Vite que je déballe

Cette substance blanche

Qui pour moi est merveille

Je vais mordre à grands coups

Sans me casser les dents

Dans l’onctuosité crémeuse

Qui fait tout ton attrait

Tu es toute enrobée

D’un croustillant doré

Qui s’effrite doucement

Entre mes doigts émus

Si longtemps ignorés

Tu es si parfumée

Que quand je te respire

L’émotion qui m’étreint

N’a d’égal que l’envie

D’une attente charnelle

Si longtemps espérée

Ça vient de faire un an

Qu’à mon corps défendant

Il m’était interdit

D’encore te savourer

Un péché capital

Une faim inassouvie

Font que je n’ose plus

T’approcher de mes lèvres

Brûlantes d’un désir

Sauvage et douloureux

Elles voudraient t’entourer

Doucement te lécher

Puis sentir ton nectar

Sur ma langue couler

Pour t’avaler enfin

Divine crème glacée

 

Bernadette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site