J'aimerais, j'aimerais

j'aimerais, j'aimerais

 

J’aimerais, j’aimerais…

 

 

 

J’aimerais me noyer

 

Dans le fond de tes yeux

 

Pour lire à cœur ouvert

 

Le parcours de tes mots

 

 

 

J’aimerais me nourrir

 

De ta prose douceur

 

Jusqu’à l’indigestion

 

Me gaver de tes vers

 

 

 

J’aimerais m’abreuver

 

Juste au coin de tes lèvres

 

Pour boire jusqu’à la lie

 

Le nectar poésie

 

 

 

J’aimerais rêvasser

 

De toi, de moi, de nous

 

D’un meilleur avenir

 

Dessiner le chemin

 

 

 

J’aimerais inventer

 

Des jours où tout est bleu

 

Le cœur en bandoulière

 

Partager des moments

 

 

 

J’aimerais abolir

 

Cette fichue distance

 

Me glisser dans tes pas

 

Mélanger nos deux ombres

 

 

 

J’aimerais assouvir

 

D’un geste tous tes désirs

 

Voir briller dans tes yeux

 

Tout le bonheur du monde

 

 

 

J’aimerais me lover

 

Au creux de ton épaule

 

Respirer ton odeur

 

Et puis ne plus penser

 

 

 

J’aimerais, j’aimerais…

 

Mais toi, aimerais-tu ?

 

Bernadette

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site