L'âme en poterne

L'âme en poterne

Indécis, révolté, le cœur se met en berne
Quand s'envolent vers l'oubli ses illusions perdues
C'est sûr que maintenant sa pauvre âme en poterne
Ne saurait plus y croire, ses rêves sont déchus

Souvenirs insolents, chaque jour, lui rappellent
Quelques moments passés, en alchimie suprême
De doux yeux caressants, à son âme rebelle
Hélas, le nirvana prend des airs de carême

Ravaler les désirs d'un corps à l'abandon
Effacer les envies, se nourrir de détresse
Essayer de dormir quand rien ne tourne rond
Et faire fi, à jamais, des instants d'allégresse

Ne plus croire en personne pour ne pas avoir mal
Vivre seul dans son coin, ne plus rien espérer
Attendre patiemment la secousse finale
Se faner comme une fleur qu'on oublie d'arroser

Telle est la destinée des gens laissés pour compte
Affamés de tendresse, boulimiques de l'amour
Resteront sur leur faim, la vie n'est pas un conte
Juste la maudite errance, d'un aller à rebours

L'avenir n'est pas rose, la déprime laboure
Des champs incultes et froids pour y creuser son nid
Plus rien à cultiver, aléatoire retour
D'une saison plus faste effaçant les soucis

Plus la force de se battre, pourtant l'être n'aspire
Qu'à leur en faire baver quand l'esprit crie vengeance
Mettre la bête à terre et sans pitié détruire
Tout espoir rédempteur d'un destin en souffrance.

Bernadette

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×