La Prieuré

Le Prieuré
 
 
A peine au Prieuré, on est comme envouté
Enfermé, encerclé par un cocon d’amour
Le chœur de la chapelle resplendit de  l’aura
Des deux êtres géniaux qui vont sauter le pas
 
Ils sont là, côte à côte, comme de jeunes fiancés
Magnifiques, amoureux,, du bonheur plein les yeux
On en reste ébloui, on oublie les bougies
On ne regarde qu’eux avec joie et envie
 
On voudrait leur crier : on vous aime, vous êtes beaux !
Sur un petit nuage enrubanné de voiles
Vous voguez tous les deux vers un avenir faste
Rien ne peut arriver quand l’osmose est tenace
 
Votre union à scellé pour des années lumières
Un couple à la hauteur de vos aspirations
Bien qu’époux maintenant, vous resterez amants
Je le veux, je l’espère, jusqu’à la fin des temps.
 
L’émotion qui m’étreint en écrivant ces vers
N’a d’égale que la joie d’une amitié sincère
Qui malgré les galères, les hivers et le temps
Nous lie à tout jamais, je vous aime vraiment
.
 
Bernadette

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site