Le bonheur en sautoir

Le bonheur en sautoir

 

 

Le bonheur en sautoir

 

 

Près de ma pyramide coulaient de gais ruisseaux

 

L’amour restait tapi dans mon cœur sarcophage

 

Sans le moindre signal marquant le renouveau

 

Nourrissant le chagrin d’une aube sans partage

 

 

 

Les vœux pour l’an nouveau ont cassé les remparts

 

Ramenant avec eux les vagues de l’espoir

 

Que nos douces folies illuminent le phare

 

Guirlandes de bonheur suspendues en sautoir

 

 

 

Il faudra bien un jour que l’évidence impose

 

Sa loi et son veto à  nos âmes ascétiques

 

On se ressemble tant, nous ne sommes qu’osmose

 

Gardons comme un trésor notre entente magique

 

 

 

Là-haut, au firmament, s’effacent les nuages

 

Pour faire place à l’azur marquant notre avenir

 

Et même si l’amour fait figure de mirage

 

Nous serons toujours deux au cœur de nos délires

 

 

 

Bernadette

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site