Le coeur baudruche

 

Le cœur baudruche

Cœur gonflé comme baudruche prête à éclater
La femme serrait les dents, ravalait ses misères
Elle ne demandait rien, voulait juste donner
Un peu d'amour, de joie, sans rien en récolter

Gagnante dans la vie, mais perdante en amour
Des histoires qui jamais ne riment avec toujours
La cloîtraient dans des voiles noirs couleur de deuil
Lui laissant à jamais des larmes au coin de l'œil

Plus jamais c'était sûr elle ne verrait briller
Un soleil de jouvence qui viendrait éclairer
Les sentiments si doux qu'elle avait à offrir
Tout ça était écrit, il lui fallait souffrir.

Rentrer dans sa coquille, ne plus jamais céder
A la moindre pulsion qui pourrait ébrécher
La carapace infâme qu'elle s'était forgée
S'enfermer dans sa bulle et sans pudeur pleurer

Bernadette

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×