Ô Toi

Ô toi


Ô toi qui es si seul et si mystérieux
Tu sais bien que jamais, je ne voudrais troubler
Ton destin, ni noircir l'horizon de tes cieux
Ta peine est un tourment à mes yeux désolés

J'aimerais tellement te rendre le sourire
Tout doucement, sans bruit, pénétrer dans ton cœur
Alléger tes misères, t'empêcher de souffrir
Prendre ton mal en moi, faire naître le bonheur

De tout, je suis capable pour embellir ta vie
Renier mes envies, écraser tous mes rêves
Foudroyer l'impossible, faire renaître l'envie
Partager tes souffrances, attendre sur la grève

Que le ciel se dégage de ses nuages gris
Que dans l'azur s'unissent nos noms en lettres d'or
Parler de paix, d'amour, éloigner les aigris
Pour toi, tout transformer et changer le décor

Nous voguerons à deux dans l'univers astral
De nos rimes, de nos mots à jamais partenaires
Pour qu'au fond de tes nuits quand chantent les cigales
S'envole par miracle toutes pensées amères

Voilà mon cher trésor, mon ami, mon cher cœur
Les désirs de mon âme à jamais désireuse
D'extirper pour toujours, tous les doutes, toutes les peurs
Pour qu'un jour, grâce à moi, tu sois enfin heureux


Nadjette

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site