Petite jacqueline

 

Petite Jacqueline

Petite sœur au grand cœur

Te voilà de nouveau partie

Pour une série d'examens

Plus barbares les uns que les autres

Toi qui il y a juste cinq ans

Avait déjà donné au crabe

Toute une partie de ta santé

On te disait presque guérie

Encore à risque, mais sans plus

Tu étais tellement soulagée

Avec plein d'espoir dans le coeur

De pouvoir revivre à nouveau

Une vie que tu espérais belle

Hélas la bête était tapie

Quelque part dans ton pauvre corps

On ne sait pas encore bien où

Etc'est toi petite mère courage

Qui nous remonte le moral

En disant, faut pas vous en faire

Cette fois on ne m'opère pas

J'ai bien gagné la première fois

Ce n'est pas cette fois qu'il m'aura

Tu viens de partir pour dix jours

Sans en faire une affaire d'état

Je vais revenir comme une neuve

Je n ayez pas peur, puisque j'y crois.

Je suis venue te saluer

Mais quand je t'ai vue si changée

J'ai pensé, chérie t'es mal barre

Et complètement refermée

Tu dois être bien malheureuse

De ne pouvoir extérioriser

Toute cette peur que tu canalises

Tu n'as rien dit devant tes gosses

Mais tes yeux me parlaient très fort

Et quand avant de m'en aller

Sur ta joue pâle j'ai posé

Un gros baiser plein d'amitié

Il m'a semblé goûter le sel

D'une petite larme fugueuse

Que tu n'as pas su refouler

Je ne peux pas faire grand-chose

A part te donner mon amour

Mais si tu as besoin de moi

Maintenant, demain, et toujours

Je te le jure, je serai là.

Bernadette

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site