Regards

Regards

 

Les yeux dans les yeux fixement dardés

Dans ton regard vert, vert comme le mien

Tes yeux qui me fouillent, jusqu’au fond de l’âme

Pour y découvrir tous mes sentiments

 

 

Ton regard tendresse, comme une caresse

Inonde mon cœur d’un si grand bonheur

Ton regard surpris quand pour une fois

Ca ne marche pas, l’osmose n’agit pas

 

 

Ton regard douceur qui me remercie

Des paroles gentilles dites rien que pour toi

Celui enjôleur auquel tu sais bien

Que pas une fois, je n’ai résisté

 

 

Le regard coquin de l’amant fripon

Qui vous déshabille sûr de son pouvoir

Les yeux chavirés d’une jouvencelle

Qui brûle d’un amour qu’elle croit éternel

 

Mais aussi

 

Les yeux malheureux du petit enfant

Qui a tout compris, Noël, c’est fini

Les yeux affamés du pauvre SDF

Qui bave d’envie devant une   poubelle

 

Les yeux tous gonflés, inondés   de larmes

De la pauvre mère qui perd son petit

Les regards éteints de ces pauvres vieux

Dans un grand hospice loin de leur famille

 

 

Ou ceux égarés de gens qu’on dit fous

A l’asile, là-bas, seuls dans leur néant

Les yeux implorants des soldats frappés

D’une balle dans le dos au pays lointain

 

Il y en a des tas de regards comme ça

Je ne pourrais pas tous vous les citer

Alors, je souhaite que maintenant

Nos nouveaux regards soient plus indulgents

 

 

Bernadette

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×