Sec à jamais

 

 

Sec à jamais

Ce silence qui   me tue me déchire le cœur

M'enfonce dans la noirceur

De mes idées branlantes

J'étais tellement heureuse et fière

De cette relation qui s'épanouissait

Mon monde merveille n'est plus que cendre

Toutes les lumières se sont éteintes

Je marche en aveugle dans la nuit

Sans chien, sans guide et sans envie

C'était peut-être préférable

De ne pas connaître tout ça

Ce grand bonheur, cette douceur

Qui me rendait goût à la vie

Où même par temps de grisaille

Tes mots soleil me réchauffaient

Maintenant pas même un sourire

Ne vient éclairer mon néant

Non, jamais plus je ne croirai

A la tendresse, à la douceur

Mon cœur d'amadou aux aguets

Restera sec à tout jamais

Bien fini de faire l'artichaut

De distribuer des pétales

Je vais tout rejeter en bloc

Ne plus me laisser attendrir

Et rester seule avec moi-même

Sans m'aimer pour ne pas souffrir.

Bernadette

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×