Si mal

Si mal

 

 

 

Mon cœur avait si mal, il faut lui pardonner

Ses paroles amères aux puanteurs de fiel

Mon cœur avait si mal dans son besoin d’aimer

Ton absence lui pèse, tu es son essentiel

 

Mon cœur avait si mal quand se lève le jour

Après une nuit morte, évidée de ses rêves

Mon cœur avait si mal, frappé comme un tambour

Il en perdait la boule d’attendre la relève

 

Mon cœur avait si mal, ne savait plus comment

Faire pour savoir enfin ce que tu devenais

Mon cœur avait si mal, saignait abondamment

Dans ce flux rouge et âpre,  l’espoir se débattait

 

Mon cœur avait si mal, qu’il a craché du feu

Comme un volcan éteint, son dernier jet de lave

Mon cœur avait si mal, craignant le désaveu

Délaissé, malheureux, ô misérable épave

 

Mon cœur avait si mal qu’il a crié aux loups

Des mots coups de poignards, méchanceté gratuite

Mon cœur avait si mal, il en devenait fou

Quand le mail prit la fuite, trop tard pour la poursuite

 

Mon cœur avait si mal, te demande pardon

Pleure des lendemains avides de présence

Mon cœur avait si mal, gonflé comme un ballon

Ou baudruche de larmes, nourrie de carences

 

Mon cœur est infesté par un virus énorme

Il ne pourra guérir sans que tu lui reviennes

Mon cœur est habité d’un sentiment hors normes

Il donnerait son âme pour que tu t’en souviennes

 

Et mon cœur t’espère, et mon cœur te désire

Sera toujours à toi, ne veut pas d’autre place

Jamais ne t’oubliera, n’aura d’autres plaisirs

Que ceux de te chérir, même par contumace

 

Nadj

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×