Si près de toi...

 

 

 

 

 

 

Si près de toi...

 

 

 

 

Si près de toi ce soir je pouvais me lover

J'entourerais ton corps des douceurs de l’espoir

J’inventerais pour toi le remède rêvé

Pour que s’en aille enfin tout cet amas de noir

 

Je te raconterais des histoires inventées

Qui parleraient de nous dans un autre univers

Des histoires de bonheur, à ton cœur, déléguées

Pour calmer tes angoisses, j’effacerais l’hiver

 

Tu n’es pas rigolo, tous les jours, c’est un fait

Mais mon âme ravie se fout de ton humeur

Tes grands B parlent plus que ta mine défaite

J’aime ta moue chagrine et ton regard boudeur

 

Tu es mon idéal, ma vie, mon seul espoir

Pour toi, je peux tout faire, tu n’imagines pas

L’émotion qui m’étreint lorsque descend le soir

Ni le chagrin maudit lorsque tu n’es pas là

 

Je t’ai donné mon âme, mon cœur et tout le reste

Je n’imaginais pas pouvoir un jour aimer

D’un amour démentiel, effluves de céleste

Un illustre inconnu qui me ferait rêver

 

De tous ces doux moments mon être est affamé

Me noyer dans tes yeux, recommencer l’histoire

Je te veux, je t’espère, contre moi fort serré

Encore et puis toujours, j’attends de te revoir

 

Tu es mon doux trésor, mon poète, mon ami

Tu as su me lancer au-delà du miroir

De ma vie en jachère où tout était pourri

Effacer tous les pleurs, enlever les mouchoirs

 

Amant des sombres nuits, amant des jours fleuris

Je t’aime à la mesure de mes idées folies

 

 

Bernadette

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site