Tout comme une colombe

Tout comme une colombe


Tout comme une colombe, j'apporterai l'espoir
Sans rameau d'olivier, rien que mon vieux grimoire
Que tu décrypteras, sans effort, je le sais
Tu me connais si bien, si forte est l'amitié

Qui nous lie maintenant contre vents et marrées
Abolissant nos peines, magnifiant nos pensées
Jamais rien ne pourra vraiment nous séparer
Toujours là, l'un pour l'autre, occupés à rimer

Je chanterai mes vers, tu me liras les tiens
Tendrement, doucement, en me tenant la main
Et même si nos deux cœurs jamais ne se rencontrent
L'histoire se fera belle, la plus belle du monde

Rien que nous, pour toujours en amants virtuels
Brillera dans nos âmes une aura démentielle
Qui nous emportera plus loin que l'horizon
Imbibés de nos rêves, un peu fous, oui mais bon...

Le jour où la colombe poursuivant son envol
Se laissera porter par son ami Eole
Elle traversera sans peur et sans remords
Océans, continents, en te criant bien fort

Attends-moi, je suis là, j'ai osé l'impossible
Je n'en peux plus d'attendre, l'absence est trop pénible
Alors, heureux, content, tu me prendras le bras
Pour l'oasis perdue au cœur du Sahara.

Bernadette

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×