Un rêve bleu

Un rêve bleu

 

 

 

 

Je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas comment

Quand d’un premier regard nos yeux se sont croisés

J’ai su que plus jamais, je n’aurais d’autre amant

Que toi,  l’homme merveille,  qui a su me combler

 

Ta photo accrochée au mur de mon alcôve

Illumine mes nuits de fougueux souvenirs

Sous tes yeux de velours, doucement je me love

Rêvant à ces moments, je brûle de désir

 

D’encor sentir sur moi tes mains douceur de soie

Sinuer à ta guise sur mon corps en délire

En même temps tes lèvres attisent mon émoi

Dans le creux de mon cou, où naissent les soupirs

 

Te rendre tes caresses jusqu’au gémissement

Sans jamais me lasser, te donner du plaisir

Pour qu’encore et toujours nos deux corps en tourment

Se cherchent à l’infini sans jamais défaillir

 

Je dors avec ton ombre accrochée à mes draps

Recréant l’illusion de tes bras en cocon

Où j’adore me perdre pour oublier le glas

De cette absence infâme, ah que le temps est long

 

Bientôt tu seras là, renaitra le sourire

Du parfum de ta peau, je pourrai me saouler

Pour ton ravissement, créerai l’élixir

Qui fera de ta vie un lac diamanté

 

Rêves doux, rêves fous, me réveillent la nuit

Et je vogue vers toi sur un nuage bleu

Espérant, oh combien, que jamais ne s’enfuie

Ce bonheur qui me porte au-delà de mes vœux.

Bernadette

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×