Mon coeur avait voyagé

 

 

 

 

 

Mon cœur avait voyagé

 

 

 

Mon cœur avait voyagé discrètement dans ta malle,
Il était bien au quai, comme tous les voyageurs,
Il avait fait tes chemins et tes différentes escales.
N’as-tu pas entendu Leïla ses vagues rumeurs ?

Mon cœur avait voyagé, propulsé par mes rêves
Vers des lieux inconnus, dans tes pays probables,
Parcouru l’infini, un voyage sans trêve.
Vois-tu de quoi en est mon amour capable ?

Mon cœur avait voyagé à l’ombre de ton ombre.
Sans jamais te quitter, il marchait sur tes pas,
Partageant et tes joies et tes jours sombres,
Durant d'âpres hivers, le savais-tu Leila ?

Brisé par ton absence dans ces pays amers,
Il revient un peu ce soir reloger mon corps.
Je le ressens meurtri d’une blessure sévère.
Mais, hélas, il n'oublie l’amarre de ton port.

 

 

Abdel 

                                       

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site