Vois-tu, Leila ?

 

Vois-tu Leila ?

 

 

Lorsque l'astre du jour de l'autre côté descend

Et que l'ombre grandit au rythme de tes pas

S'éveillent mes rêves, me voici, je t'attends !

Vois-tu Leila ? L'amour a vaincu le trépas.

 

Tu reviens de là-bas  attiser mon deuil

En effaçant l'oubli de nos tendres printemps  

Et teintant  nos  éclats restés figés au seuil

D'un bonheur absolu où s'écoulait le temps.

 

Hélas, tu es partie habiter une étoile

D'un firmament où vogue immense ma pensée.

Et le soir tu reviens, dès que le sombre voile

Installe le soupir, le rêve et le passé.

 

Vois-tu Leila ? J'écris, je rime ma douleur.

J'évoque ces moments pour t'aimer davantage

Que le ciel te soit, muse, une blanche douceur

Où mon âme viendrait apaiser son orage.

 

Abdel.

 

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site